Exposition à l'atelier Atelier Marcel Hastir, Bruxelles, Septembre 2016.

Texte : Anouk Judde






Emma Burlet propose une incursion au coeur même de la photographie en ce sens qu’elle est une écriture de la lumière.

En travaillant à partir de films périmés, l’artiste laisse une marge de manoeuvre aux aléas des pigments.







Les photographies qui composent Phoenix sont telles des témoins de la potentialité du médium photographique.










Outre l’appréhension au temps inhérente à cet art de captation de l’instant, l’on songe au pouvoir du film, celui sur lequel une image se développe comme celui qui se roule et se déroule, histoire visuelle.






Ainsi les photographies de cette exposition sont de douces entrées dans un film où le montage emprunterait aussi bien à la peinture qu’au technicolor.



           

            Home